Press Room

L’impact du coronavirus sur les investissements en Branche 23

Ces dernières semaines, personne n’a pu échapper au corona virus. Malgré le nombre limité de victimes à ce jour, par rapport aux pandémies de grippe, les marchés boursiers ont été durement touchés dans le monde entier.

Globalement, indépendamment du  corona virus, une correction boursière était à prévoir compte tenu des bons résultats de 2019. Cependant, la forte réaction de divers pays au corona virus ainsi que l'introduction de mesures strictes par les entreprises ont eu un impact important sur l'économie et sur le marché boursier. Certains comparent cette situation à la crise financière de 2008, d'autres ne voient que des effets à court terme. Bien sûr, tout cela doit être nuancé et la volatilité du marché n'est pas toujours mauvaise. Mais maintenant que les prix du pétrole s'effondrent également, les actions des sociétés pétrolières chutent facilement de 20%.
 
Si vous avez opté pour un produit de la Branche 23 pour votre assurance groupe dans le passé, vous savez évidemment que les marchés sont volatils. En fonction de votre profil d’investissement, vous avez choisi de prendre plus ou moins de risques. Dès lors, il est important d'examiner les investissements de la branche 23 sur le long terme ainsi que les opportunités que ce déclin entraîne. C'est un fait : les cours ont fortement diminués en quelques jours.
 
2019 a été une très bonne année pour la bourse, ce qui a été remarqué par nos clients ayant investi dans des produits de la Branche 23. La crise du corona virus actuelle provoque une forte diminution des cours et on s'attend à ce qu'ils puissent encore baisser. La crainte et les actions qu'entraîne le corona virus, ainsi que la chute des cours boursiers, auront un impact sur les entreprises qui pourra se faire ressentir encore pendant un certain temps. Il n'est pas simple d'estimer l'ampleur de la propagation du corona virus et il n'est certainement pas simple non plus d'estimer quel sera son impact financier dans le futur.
 
En tout cas, force est de constater que la combinaison du corona virus et de la baisse des prix du pétrole est un coup dur. De plus, les marchés boursiers ont normalement un cours en U: après une chute, la hausse suit. C’est pourquoi les investisseurs essaient d’estimer quand et surtout comment réagir face à cette situation.
 
On s’attend à ce que la bourse se redresse au fil du temps ; les premiers signes ont déjà été remarqués en Chine la semaine dernière. Par ailleurs, les réactions précipitées ont souvent des effets négatifs. Inversément, les diminution des taux d'intérêt (comme déjà mise en œuvre par la FED) ainsi que les nouvelles baisses de taux d'intérêt attendues dues au corona virus, ont un impact positif : ces mesures d'aide devraient atténuer l'impact du virus sur le marché boursier. Après tout, les diminutions des taux d'intérêt sont en général favorables aux cours des actions, mais de telles mesures seront-elles suffisantes ? Pour le moment, les choses se présentent mal : les négociations sur les prix du pétrole ont échouées et l'Italie est en quarantaine.
 
Nous nous situons sans aucun doute dans une période de volatilité, comme l’indique l’indice boursier VIX (Volatility Index). Angoissant, mais certainement pas toujours mauvais. Naturellement, les experts qui gèrent les fonds sous-jacents suivent de près ces investissements. Ceci est un des gros avantages de l’assurance groupe : l’implication directe et les actions à entreprendre ne font pas toujours partie de votre core business. Vous avez pris des décisions prédéterminées concernant l'allocation stratégique de vos actifs et le risque global. C’est sur base de ces dernières que les experts gèrent les fonds sous-jacents et réagissent en fonction de l'environnement du marché.
 
Vous avez des questions à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter.

Partagez l'article

Contactez-nous

Notre équipe est toujours prête à vous écouter, à répondre à vos besoins et ambitions. Contactez-nous dés aujourd'hui. Nous sommes ravis de vous aider !