Press Room

Accord du gouvernement : la pension complémentaire encore plus importante

Pieter Holbrouck - Employee Benefits & Healthcare Manager


Le gouvernement De Croo est arrivé à des accords qui ont un impact important, à la fois sur votre pension légale (premier pilier) mais également sur votre pension complémentaire (deuxième pilier). Nous vous informons en vous donnant un aperçu des questions les plus importantes à l'ordre du jour de notre ministre des pensions, Karine Lalieux, afin de renforcer le paysage belge des pensions dans les années à venir.

 

Premier pilier

Tout d'abord, le gouvernement reconnaît la hausse des dépenses liées au vieillissement et par conséquent la nécessité d'augmenter la durée effective de carrière, en particulier pour les travailleurs plus âgés. Des mesures telles que les pensions à temps partiel, les emplois de fin de carrière, ainsi que la formation et la réorientation de carrière seront encouragées pour garder notre premier pilier abordable financièrement. En outre, le gouvernement tente de réduire les différences majeures entre les trois systèmes de pensions (fonctionnaires, salariés et indépendants), notamment en portant la pension minimale des salariés et des indépendants à 1 500 euros net. Attention : veuillez noter que vous n'avez droit à une pension minimale qu’à partir de 30 années de carrière en tant que salarié ou indépendant, ce qui représente 2/3 de la pension minimale. D’après les règles  actuelles, ces 30 ans peuvent également contenir des années équivalentes, mais le gouvernement entend resserrer les conditions et y ajouter une condition d'emploi effectif.  A noter également que le bonus de pension est réintroduit pour tous les régimes afin d'augmenter le taux d'emploi au cours des dernières années de carrière.


Deuxième pilier

Cependant, on s'attend à ce que le premier pilier continue à rester sous pression et, par conséquent, le deuxième pilier sera également encouragé et élargi. En général, le gouvernement De Croo affirme que chaque employé doit se constituer une pension complémentaire basée sur des cotisations s’élevant à au moins 3% du salaire brut. Nous savons par expérience que de nombreux employeurs ne constituent aujourd'hui que peu ou pas du tout de pension complémentaire. Attention : si vous souhaitez élargir la pension complémentaire de vos salariés, il y a de fortes chances que vous deviez tenir compte de l'harmonisation des statuts entre ouvriers et employés. De plus, le gouvernement est en train de revoir les coûts associés à la gestion d'une pension complémentaire. Quant à savoir quelle mesures seront prises, cela doit encore être examiné.

Souhaitez-vous un aperçu transparent de votre structure de coûts ? Vous n’avez pas une vue claire de ces derniers ? N'hésitez pas à nous contacter !

Partagez l'article

Contactez-nous

Notre équipe est toujours prête à vous écouter, à répondre à vos besoins et ambitions. Contactez-nous dés aujourd'hui. Nous sommes ravis de vous aider !